L'amitié entre les peuples

Auteur/autrice : Maggy Page 1 of 8

Misa por un continente

Le comité de jumelage Espagne  vous propose de se rencontrer lors d’une

soirée musicale avec le groupe Los soles et la chorale Syrinx de Gradignan

pour écouter « Misa por un continente » le 1er octobre à 18h

à l’église Saint-Médard-en-Jalles

Cette Misa s’inscrit dans la diversité musicale latino-américaine. Ce n’est pas une messe au sens « occidental » du terme, même si elle en respecte la forme. Les cinq parties habituelles de la messe : Kyrie, Credo, Agnus Dei, Sanctus et Gloria utilisent les formes musicales et les rythmes du continent latino-américain.

 la MISA POR UN CONTINENTE dénonce l’oppression des dictatures en Amérique latine.
Inspirés par la théologie de la libération  et au vu de la situation géopolitique de l’époque en Amérique latine (les dictateurs Pinochet, Stroessner, Videla… sont en place), Ruben Bareiro Saguier et Francisco Marin écrivent la MISA POR UN CONTINENTE.

La création aura lieu en 1972 à l’église Saint-Roch à Paris, en présence du prix Nobel de littérature Miguel Angel Asturias, avec l’ensemble vocal ALBORADA et LES GUARANIS DE FRANCISCO MARIN. Ce groupe, composé essentiellement d’artistes paraguayens, a été le pionnier de la musique sud-américaine en France et en Europe. Combattants des causes justes, cette création a été pour eux une consécration. La MISA POR UN CONTINENTE,  a déclenché à cette époque un grand engouement et ranimé l’espoir de la communauté latino-américaine d’ici et de là-bas. A contrario, la réaction du dictateur paraguayen Alfredo Stroessner a conduit Ruben Bareiro Saguier dans ses geôles condamnant de fait Francisco Marin et Virgilio Rojas à un long exil.

« Un nouveau monde »

L’ensemble Vocal Hemiole vous propose un concert 

« Un nouveau monde »

 mardi 27 septembre 2022,

église Saint-Nicolas, Bordeaux à 21h00

AS Bestas

A partir du 27 juillet 2022, ne loupez pas « As bestas »  un film franco-espagnol sorti en 2022.

Il est tourné en Galice en 2021 en langues française, castillane et galicienne. Il met en vedette Denis Ménochet et Marina Foïs. Le film est présenté au festival de Cannes 2022.

Un choc. Il n’y a pas d’autres mots pour décrire As bestas, nouveau film de Rodrigo Sorogoyen, réalisateur espagnol qui s’est imposé en moins d’une décennie comme l’un des maîtres du thriller contemporains.

Après Que Dios nos perdone (sur la traque d’un tueur en série), El reino (sur la corruption en politique) et Madre (sur une femme qui croit retrouver son fils kidnappé), il impressionne une nouvelle fois avec As Bestas, où Marina Foïs et Denis Ménochet livrent les meilleures prestations de leur carrière.

As bestas se déroule dans un petit village de Galice, à l’ouest de l’Espagne. Un couple de Français, installés là depuis longtemps, y restaurent des maisons abandonnées pour faciliter le repeuplement. Leur quotidien change lorsqu’ils s’opposent à un projet d’éolienne. La tension monte avec leurs voisins jusqu’à l’irréparable…

Nous avions déjà regardé ensemble le film « Que Dios nos perdone » de ce jeune  réalisateur espagnol.Rodrigo Sorogoyen est  l’un des meilleurs du moment !  Du grand cinéma, captivant et implacable !

Regardez la bande annonce

l’espionne de Tanger

Votre lecture en cours : »L’espionne de Tanger « ou  « El tiempo entre costuras « 

sera commentée à la Médiathèque le 22 JUIN A 15 H. .Venez même si vous ne l’avez pas encore  lu en entier , et si vous ne l’avez pas lu mais que vous avez visionné la série espagnole, venez quand même.

« María Dueñas Vinuesa a grandi à Puertollano dans la communauté autonome de Castille-La Manche

Docteure en philologie anglaise, elle est professeure dans cette discipline à la faculté des lettres de l’université de Murcie. Elle vit à Carthagène.

Elle publie son premier roman, El tiempo entre costuras, en 2009, qui devient un best-seller et est traduit dans de nombreuses langues. En 2013, une série télévisée, El tiempo entre costuras lui a été consacrée. Les droits ont été cédés pour des traductions dans plus de vingt-cinq langues.

Son premier prix — Premio Ciudad de Cartagena de Novela Histórica — est obtenu en 2010. L’année suivante, elle remporte le Prix Culture 2011 de la Communauté de Madrid.

Sa carrière de romancière à succès est consolidée avec les œuvres suivantes, Misión Olvido (2012) et La Templanza (2015), roman le plus vendu de l’année et porté au petit écran en 2021.En 2018 elle publie Las hijas del Capitán, hommage à une des colonies espagnoles de New York dans les premières décennies du XXe siècle. En 2020 elle obtient le prix d’honneur du Festival Aragon Noir.

En 2021 elle publie Sira, la suite de El tiempo entre costuras, dans laquelle l’héroïne habite entre Jérusalem, Madrid, Londres et Tanger pendant la difficile période de la fin de la Seconde Guerre mondiale. »source Wikipedia

 

Fiestas Mayores

Regardez bien, la cinquième à partir de la gauche, C’est une Saint-médardaise très britannique enrôlée par « la Embajada Mora » et, envoyée en délégation pour nous représenter aux  » Fiestas Mayores de Almansa »

OUI, OUI, c’est notre adorable BEVERLY.

ALMANSA

Après deux ans d’interruption les cloches ont de nouveau annoncé le début des fêtes d’Almansa.

Notre ami de toujours, MARIO, entouré des deux reines dont l’émotion , vous pouvez le constater, était bien grande a démarré les festivités par « el encendido de la traca » ( La mise à feu des pétards),

El Ayuntamiento de Almansa les desea unas felices Fiestas Mayores 2022.

Un clic sur l’image et vous suivrez en détail tout le déroulement……

almansa fiestas 2022

 

Utama : la terre oubliée

Le cinéma l’Etoile de Saint Médard en Jalles vous propose à partir du 11 mai 2022 un film bolivien en VOSTF

UTAMA : la terre oubliée de Alejandro Loayza Grisi

Dans l’immensité des hauts plateaux boliviens, Virginio et Sisa veillent sur leur troupeau de lamas. Jusqu’ici, rien n’a pu les détourner de cette vie âpre, héritée des traditions : ni leur âge avancé, ni le départ des habitants de la région, chassés par la sécheresse. Aussi accueillent-ils avec méfiance la visite de Clever, leur petit-fils de 19 ans, venu les convaincre de s’installer en ville avec le reste de la famille. Réticent à l’idée de quitter sa terre, Virginio se montre inflexible. A tel point que le jour où il tombe gravement malade, il décide de le cacher à Sisa et Clever… – Le réalisateur bolivien a décroché quatre prix au Festival de Malaga avec son premier long-métrage, un travail sensible qui allie les codes du western avec un propos écologique

Ce film a triomphé à Sundance (principal festival américain de cinéma indépendant ) et il a également de nouveau été encensé et primé au 25e Festival de Malaga, où il a décroché la Biznaga d’or du meilleur film ibéroaméricain et les Biznagas d’argent de la mise en scène, de la meilleure musique et de la critique

« Madres paralelas »

Le 29 avril 2022,  Salle Simone Veil à Saint Médard en Jalles à 19 heures ,

nous vous proposons

  • de visionner le dernier Almodovar «  Madres paralelas« ,
  • et en suivant un apéro offert par le jumelage et un délicieux diner , notre agréable Auberge espagnole avec les mets que vous aurez préparé.


l’avis du journal  « Le monde » : à ne pas manquer

« Dans Etreintes brisées (2009), on pouvait entrapercevoir, saisi en gros plan, le script d’un long-métrage intitulé Madres paralelas. Plus tard, c’est une affiche du même film que l’on voit trôner à l’entrée du bureau du héros, un scénariste réputé. « Madres paralelas », où le nom d’un film fantôme, qu’on croyait inventé pour les besoins de la fiction et qui, aujourd’hui, sort sur les écrans. On sait Almodovar adepte des petits cailloux autobiographiques disséminés dans l’œuvre, et ces occurrences d’un projet à venir, surgissant au milieu d’Etreintes brisées, avaient peut-être valeur de rappel intime : qu’un jour, lui, le plus grand cinéaste espagnol vivant, s’attelle à réaliser ce scénario et évoque enfin le passé franquiste de son pays.

Il y a quelque chose de très émouvant à voir un cinéaste de 72 ans attendre patiemment le bon moment pour se confronter à ce qu’il n’avait encore jamais filmé. Sans doute fut-il pressé par les débats passionnés sur la mémoire de la guerre civile, qui divisent les Espagnols en deux camps : ceux qui n’estiment pas nécessaire de rouvrir les plaies, et les autres, partisans d’un travail de mémoire où tout reste à faire, et d’abord exhumer les corps des victimes enterrées dans des charniers franquistes dispersés dans tout le pays.

C’est ce travail de la mémoire qui obsède Janis (Penélope Cruz), photographe qui, au début du film, fait le portrait d’Arturo Buendia, un anthropologue membre d’une fondation qui participe à la fouille d’une fosse commune – celle où se trouve l’arrière-grand-père de Janis. Mais, en attendant qu’un tel chantier ait enfin lieu, une femme vit sa vie.

Sous le scénario mémoriel, Almodovar remet sur le métier ce motif inépuisable : le portrait de femme. Janis se retrouve enceinte d’Arturo qui, marié, ne peut pas assumer l’enfant. Décidée à garder le bébé, la photographe libère son amant de toute obligation. A la maternité, elle partage sa chambre avec Ana (Milena Smit), 17 ans, enceinte après un viol. Leur complicité se scelle autour de leur destin commun : mères célibataires, toutes deux accouchent de petites filles qui doivent être placées en observation. Lorsqu’elles quittent la maternité, leur bébé sous le bras, les deux femmes échangent leurs numéros – et pensent en rester là.

Pedro Almodovar ouvre la Mostra de Venise avec « Mères parallèles »

Il y a, dans la suite de Madres paralelas, narrant les retrouvailles tourmentées et amoureuses de Janis et Ana, le sentiment d’un geste absolument libre, qui donne l’impression que le scénario n’est là que comme un cadre pour accueillir la liberté des personnages. Il n’y aurait plus qu’à les regarder se mouvoir, aimer, agir et se tromper. C’est comme si, avec le temps et l’âge, Almodovar semblait moins réaliser des mélodrames en bonne et due forme qu’éprouver l’élasticité d’un genre chéri. »Par

 

Picasso et le vin

Du 15 avril au 28 août 2022 à la Cité du Vin, venez découvrir l’exposition événement dédiée à l’un des artistes les plus importants du XXe siècle, Pablo Picasso.

A travers plus de 80 œuvres allant de la peinture au dessin, en passant par les céramiques ou les films, l’exposition Picasso, l’effervescence des formes explore la place du vin et des alcools populaires dans l’œuvre de Pablo Picasso.

Grâce notamment à la participation exceptionnelle du Musée national Picasso-Paris et du Museu Picasso de Barcelona, l’exposition éclaire de façon inédite les réalisations de Pablo Picasso et révèle la créativité effervescente qui l’a animé tout au long de sa vie.

Une exposition exceptionnelle à ne pas rater !

Pour plus de détails , clic sur l’image

Mémoire

Bordeaux : des associations ont rendu hommage à la Seconde République espagnole.

Les quatre associations mémorielles girondines de Républicains espagnols ont célébré ce jeudi 14 avril 2022 les 91 ans de la naissance de la Seconde République espagnole. Clic sur l’image pour lire l’article du « Sud Ouest »

Nos corps sont vos champs de bataille

Issu d’une longue tradition, le cinéma argentin est aujourd’hui l’un des plus significatifs du monde hispanique. Aujourd’hui, les grands festivals de films internationaux sélectionnent régulièrement les films argentins et la qualité de la production nationale est remarquée.

Le cinéma l’Étoile de Saint Médard en Jalles propose en présence de la réalisatrice

JEUDI 14 AVRIL – 20H00
Séance en VOSTfr

dans le cadre du  Festival Ciné Marges 

« Nos corps sont vos champs de bataille »

Film documentaire (1h41) – Réalisé par Isabelle SolasEn Argentine, une partie de la population reste fortement attachée à des valeurs conservatrices, tandis qu’une autre partie accepte, voire milite pour une évolution des moeurs qui suit la courbe mondiale. Dans cette société divisée, Violeta et Claudia, deux femmes trans qui s’autorevendiquent travesties, tentent d’apporter leur pierre à l’édifice. Très impliquées dans la cause qu’elles défendent, elles n’hésitent pas se donner corps et âmes pour faire évoluer des mentalités qu’elles jugent rétrogradent. Au fond, leur seule revendication demeure de simplement avoir le droit de vivre et partager tout l’amour qu’elles ont à offrir…critique de Telerama par Cécile Marchand  Ménard.

Ines del alma mìa

Nous nous sommes retrouvés le 16 mars 2022 pour nous entretenir de notre dernière lecture .            INES DEL ALMA MÍA d’ISABEL ALLENDE

Isabel Allende que nous avons déjà lue dans un autre registre ( Cuentos d’Eva Luna) nous a livré ce roman historique dont l’héroïne est une femme , petite couturière d’Estremadure qui va s’embarquer dans un milieu quasi exclusivement masculin à la Conquête du Nouveau Monde pour devenir « Conquérante et Fondatrice du Chili» .

Elle devra s’imposer  et se faire respecter au milieu des passagers masculins du bateau, va finir par tuer l’un d’eux qui la poursuit même débarquée sur le nouveau continent .

Elle se débrouillera pour subvenir à ses besoins grâce à son métier de couturière, ses talents culinaires, sa connaissance des plantes et pour soigner .Elle est une femme «libre», à tel point qu’elle s’intéresse même aux méthodes contraceptives…

Elle a choisit son mari qui l’a abandonnée pour venir au Pérou, attiré par la légende de l’EldoradoOfficiellement elle vient pour le retrouver, en réalité elle vient pour  «être libre» et échapper à la tutelle de sa famille de Plasencia .

«Elle préfèrait affronter les dangers de la mer et des terres barbares plutôt que de mourir sans avoir vécu»

Elle choisira son amant avec lequel elle entretiendra une relation passionnée et avec qui  elle va partir à la conquête du Chili, traversera les terres désertiques du Chili, participera à des batailles sanglantes contre les indiens Mapuche.Elle sauvera l’expédition de la mort grâce à ses talents de sourcier qui vont lui permettre de trouver de l’eau dans le désert de l’Atacama. Elle soignera les maladies et les blessures grâce aux connaissances qui lui ont été transmises par les femmes du Pérou, elle finira pas obtenir le droit de manier l’épée et porter l’Armure dans les cas désespérés . Elle créera des hôpitaux, des soupes populaires pour les indigents …. Elle apprend à lire et écrire, ce qui lui permettra d’écrire les Mémoires qu’elle nous livre dans cette œuvre.

Son amant n’est autre que VALDIVIA  le gouverneur  et  conquérant du Chili . Une ville Chilienne porte son nom . C’est à lui qu’on doit le titre du livre «Ines Del Alma mía» . Il a su l’imposer à ses compagnons, reconnaissant l’importance de son rôle dans la conquête .Lorsque cédant aux pressions des représentants  du Roi et des Religieux, il  sera contraint d’accepter de l’abandonner parce que lui même était marié et vivait donc dans le péché, elle choisira elle-même son nouveau mari  Rodrigo de Quiroga qui à la mort de Valdivia deviendra lui aussi Gouverneur .

Certains de nos lecteurs ont trouvé cette lecture un peu fastidieuse, surtout dans sa première partie qui révèle déjà selon eux une partie du «final» . Tout le monde a préféré la seconde moitié qui retient plus en haleine .

D’autres amateurs de romans historiques se sont laissés emportés.

Isabel Allende s’est beaucoup documentée avant d’écrire ce livre et plonge vraiment le lecteur dans ce XVIème siècle espagnol, à la découvertes de l’origine des Conquérants, de leurs motivations , de la véritable personnalité des Chefs, de leurs méthodes, des populations autochtones…de leurs gouvernants…

Certains ont aussi estimé qu’il n’y avait rien de glorieux à décimer des tribus qui vivaient jusque là paisiblement dans la nature !

On pourra toujours retenir la personnalité exceptionnelle d’Iñes dans ces années 1500 : Une femme moderne

Marie-Odile Braun

El trio de mis amores

Ne loupez pas cette soirée au Carrécolonnes
mardi. 12 avril à  20H30
La voix charnelle de la comédienne, scénariste et réalisatrice, a le même effet qu’un verre de vieux rhum ambré : elle réchauffe des pieds à la tête, enflamme lentement le corps qui peu à peu chaloupe et ondule. Il ne reste plus qu’à danser ! Agnès Jaoui chante l’amour et parle au corps.
Sa rencontre avec Fernando Fiszbein, compositeur, bandonéoniste et guitariste argentin et Roberto Gonzalez Hurtado, multi-instrumentiste cubain, est un coup de foudre immédiat. Plus rien n’a d’importance que le plaisir de partager le voyage de l’Amérique du Sud à la péninsule ibérique.
Il suffit d’observer le parcours de comédienne, scénariste et réalisatrice d’Agnès Jaoui pour sentir son amour pour la musique, mais peu savent que c’est par le chant qu’elle a commencé sa formation artistique avant d’en être détournée par le Théâtre.
« Cela fait des années que j’entends Roberto Gonzalez Hurtado et Fernando Fiszbein travailler un répertoire que j’adore. Comme d’habitude, je me suis invitée, j’ai proposé quelques chansons, et le duo est devenu un trio : trois voix, une guitare, un bandonéon, un concert presque acoustique, presque en famille, con mis amores. » Agnès Jaoui

le petit prince

Toute l’équipe de préparation du carnaval a été très heureuse de vous rencontrer sur son chemin ou au stand du jumelage.

Voici quelques photos de la préparation :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La section Espagne,avec Jean, Jacques, Carmen, Josiane, Martine, Françoise, Monique, Rolande, Joël, Jean-Louis ( qui j’oublie?) et Daniel Coulot en tête a bien été représentée pour cette manifestation aux coté des deux autres sections . La sangria a coulé à flot car le soleil était de la partie .

Merci à tous

UKRAINE

Une soirée spectacle est organisée à Saint-Médard-en-Jalles afin de soutenir l’Ukraine le mercredi 23 mars au Carré des Jalles.

Affiche-Ukraine-spectacle-23-mars-22

De nombreux artistes vont se produire sur scène afin de recueillir des fonds pour le soutien à l’Ukraine

le mercredi 23 mars à 20h45 au Carré des Jalles.

Au programme :

  • Chant
  • Magie
  • Burlesque
  • Féerie
  • Ballet Ukrainien
  • French Cancan
  • Plumes
  • Surprises…

Le spectacle proposera plus de 30 danseurs sur scène et sera clôturé par le Collectif Metissé.

Tarif : 10€

Vente des billets sur le marché place de la République le samedi 19 mars de 9h à 13h au stand de l’association Les Foxs (réglement en espèces ou par chèque).

Tous les fonds seront reversés à l’association Ukraine amitié.

et le printemps revient…

et avec lui Monsieur Carnaval.

Oui on chasse Monsieur Omicron et on le remplace par Monsieur Carnaval.

Il arrive du fin fond de l’espace sur Saint Médard le samedi 26 mars 2022

 Comme tous les ans les trois  Jumelages seront là . Une équipe est déjà à l’œuvre pour préparer le char , venez leur donner un coup de main ( le mardi 8 mars à 10h30 au local des chars)

Venez nous rejoindre pour défiler, tenir un stand et rire un peu dans cette période si terne.

La novela

«  Amies lectrices et amis lecteurs,
Notre prochain club de lecture aura lieu
le 16 MARS 2022 à 16 Heures à la Médiathèque de Saint Médard en Jalles
Je vous propose de lire un livre d’Isabel ALLENDE intitulé
«  Ines de mon âme » – «  Ines del alma mia » 
 
 
Après « Les Deux rives » ( Las dos Orillas) de Carlos Fuentes que nous avons lu il y a quelque temps, cette histoire romancée de la vie d’une véritable héroïne au destin extraordinaire et méconnu qui a participé à la conquête du royaume du Chili  au milieu du XVI ème siècle alors qu’elle était couturière en Extremadure, m’a paru s’imposer . Il s’agit d’un véritable roman épique dans lequel l’Amour n’est pas exclu.
Par ailleurs, le 8 mars est consacré à la journée de la Femme et Elodie Romby  qui est mon interlocutrice à la Médiathèque, se propose d’y voir un lien qu’elle signalera. Ce d’autant plus qu’Isabel Allende, avec ses droits d’auteur, a monté une fondation internationale pour venir en aide aux femme en difficultés.
Le livre est en deux exemplaires en français à la médiathèque et elle va en commander un exemplaire en espagnol .Si vous souhaitez l’acheter il me parait facilement achetable dans les deux langues .
Bonne lecture .
A bientôt
Marie-Odile BRAUN »

les histoires de frontières

Le jeudi 3 mars 2022 à 20 heures vous êtes tous invités à la conférence de Christian Bardou au

Pole Simone Veil

26 rue Aurel Chazeau –  Saint-Médard-en-jalles

Der Blauer Reiter

Le comité de jumelage Allemagne vous propose une conférence Histoire de l’Art sur l’œuvre de Der Blaue Reiter un groupe d’artistes munichois

le mercredi 16 mars 2022 à 20h30.

salle Simone Veil (Espace Cap Ouest) rue Aurel Chazeau à St Médard en Jalles.

Cette conférence sera assurée par M. Philippe Lavigne, professeur d’Histoire de l’Art,
Entrée gratuite.

TERRA ALTA

Ce mercredi 12 janvier 2022 et malgré Omicron , Delta, le froid,etc.. le club lecture « la novela » s’est réuni à la médiathèque de Saint Médard en Jalles  sous la coupelle de Marie Odile Braun

Compte-rendu de lecture de TERRA ALTA

COVID en ALMANSA

Ultimos datos de la pandemia de este 2021

Parece que la sexta ola alcanzó su cima de contagios en Almansa hace siete días. Tras varias semanas de continuo aumento, la Gerencia de Atención Integrada de Almansa confirma un descenso de los positivos y los contactos aislados.

A pesar de la buena noticia, la zona de salud de Almansa sigue presentando unas cifras muy elevadas, algunas de récord, como el número de casos activos en centros escolares.

Datos Covid en Almansa a 23 de diciembre de 2021 :

La GAIA confirma hoy 175 positivos activos por Covid y 366 contactos aislados. La semana pasada, el viernes, se registraron un total de 222 positivos y 535 contactos aislados. Un descenso notable dentro de la situación de «riesgo muy alto de contagio» en la que se encuentra la ciudad. Desde el viernes pasado, los servicios de rastreo han aumentado en 102 los pacientes en seguimiento.

 

JOYEUX NOËL à vous tous

animated-christmas-card-image-0079animated-christmas-card-image-0066animated-christmas-card-image-0013

 

 

 

Le jumelage Almansa – Saint Médard en Jalles vous souhaite un joyeux Noël et espère que le père Noël vous amènera beaucoup, beaucoup de cadeaux.

FELIX NOCHE BUENA A TODOS

soirée cinéma

En raison de la situation sanitaire qui ne s’améliore pas dans notre région, le CA du jumelage Espagne a jugé qu’il était préférable de reporter la soirée cinématographique espagnole en 2022.

La soirée du  jeudi 2 décembre 2021 est donc  annulée

Soirée Ciné club : « El REINO » ANNULEE

la soirée cinématographique espagnole.du jeudi 2 décembre 2021 est annulée

 le film de Rodrigo Sorogoyen : EL REINO en VO sous-titré en français sera reprogrammé en 2022

Aux derniers Goyas (l’équivalent des César en Espagne), El Reino s’est illustré de la meilleur des manières en glanant pas moins de 7 prix dont ceux du Meilleur Scénario et du Meilleur Réalisateur. De quoi attirer immédiatement l’attention sur ce nouveau film du talentueux Rodrigo Sorogoyen, cinéaste qui avait déjà marqué les esprits il y a deux ans avec Que Dios Nos Perdone. Et justement, puisque l’on évoque son précédent polar, Sorogoyen se montre fidèle à ses collaborateurs, confiant à nouveau le rôle principal d’El Reino à Antonio de la Torre, excellent comédien que certains ont pu revoir récemment dans le poignant Companeros.

Synopsis : Manuel López-Vidal est un homme politique influent dans sa région. Alors qu’il doit entrer à la direction nationale de son parti, il se retrouve impliqué dans une affaire de corruption qui menace un de ses amis les plus proches. Pris au piège, il plonge dans un engrenage infernal… 

Quelques critiques :

  •  Vertigineuse perversion du mensonge et spectacularisation de la corruption. Frénétique jusqu’à sa chute, un thriller politique sous tension. ”
  • “ Habile mélange de thriller et pédagogie, essentiel et universel, pour comprendre les liens politiques, médiatiques et financiers au pouvoir. ”
  • « une descente aux enfers en apnée »
  • « Una España reconocible. Aunque el filme no se basa en hechos reales, ficciona casos de corrupción que todos conocemos. El personaje que interpreta Antonio de la Torre podría ser cualquiera de los políticos que aparecen en la lista de imputados de los casos Nóos, Gürtel o Púnica. »

El Castillo de Almansa se llena de espíritu flamenco

El aula de danza de la Universidad Popular, dirigida por Llanos Ortiz, realiza un baile cargado de pasión y duende en el lugar más emblemático de Almansa.

Lire l’article qui lui est consacré sur le journal digital : ‘La tinta de Almansa »     https://latintadealmansa.com/

 

Quinzaine Égalité Diversité

Du 2 au 16 novembre 2021

Saint-Médard-en-Jalles participe à nouveau à la

Quinzaine de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté

Un événement qui permet aux villes de la Métropole qui le souhaitent de proposer des actions liées aux questions d’égalité. 

Tout au long de cette quinzaine, des rencontres, des animations, un spectacle, une exposition ou encore des documentaires-débats seront proposés gratuitement dans la commune à destination des petits et des grands.

Des temps forts en faveur de l’égalité et de la lutte contre les discriminations, pour tous les publics et sur les sujets tels que égalité femmes hommes, handicap, migrations, transition.

La clôture se fera samedi 13 novembre avec la diffusion d’un docufiction sur les migrations, réalisé par un photographe cinéaste Saint Médardais
Clic sur l’image pour un programme complet

PIERRE ?vous avez dit Pierre ?

Nos amis de l’association du patrimoine organisent une exposition sur la pierre à Saint-Médard-en-Jalles.

Exposition La pierre à Saint-MédardLa pierre de Saint-Médard depuis la formation géologique, les carrières, les métiers et les outils d’autrefois, les constructions, les hommes.

Du 9 au 16 novembre, salle d’exposition du Carré des Jalles, place de la République

Horaires : 

  • Mardi 9 : de 14h30 à 17h30
  • Mercredi 10 et samedi 13 : de 10h à 12h30 et de 14h à 18h
  • Jeudi 12, dimanche 14, lundi 15 et mardi 16 de 14h30 à 18h.

Renseignements : Le Patrimoine de Saint-Médard
Tél. : 05 56 17 11 97
Email : vieassociative@saint-medard-en-jalles.fr

A vos bouquins

Notre club de lecture a choisi son prochain livre.
Terra Alta, le dernier livre  de Javier Cercas.
 
à lire en français ou en espagnol .
Rendez vous est pris le

 12 Janvier 2022 à la médiathèque à 16 heures .

 

 

Ecrivain, journaliste, et professeur de littérature espagnole à l’’université de Gérone, Javier Cercas a rencontré le succès avec son troisième livre, Les Soldats de Salamine, (Actes Sud, 2002) qui retrace avec précision le parcours de rescapés de la guerre civile espagnole. En 2009, son cinquième livre Anatomie d’un instant (Actes Sud, 2010), revient sur le coup d’état du 23 février 1981, qui marque la naissance de la démocratie espagnole, chroniqué minutieusement.

Dans Terra Alta (Actes Sud, 2021), et après plusieurs livres flirtant avec le documentaire, Cercas s’en retourne à la fiction et interroge encore une fois l’identité espagnole, en particulier catalane, au lendemain des attentats islamistes de 2017 et du référendum indépendantiste de la même année. Le héros de ce roman, et de la trilogie à laquelle il appartient, le policier Melchor Marin, est un lecteur invétéré des Misérables, de Victor Hugo, et n’a d’yeux que pour le policier, Javert, qui pour lui incarne la vertu secrète et vraie.

Et si vous voulez en savoir plus sur Javier Cercas , voici deux interviews de lui.

 

Club lecture « la novela »

C’est parti, on reprend peu à peu . Pour l’instant seul le club lecture a pu reprendre ses rencontres. Les autres activités redémarreront nous l’espérons en octobre 2021.

Après une réunion de préparation en visioconférence , les participants de « la novela » ont  pu se réunir en présentiel . Ils ont commenté avec passion le livre  » las dos orillas » de l’écrivain Carlos Fuentes et ont pu suivre pas à pas Jerónimo de Aguilar, l’un des Espagnols partis à la conquête du Mexique, qui découvre le Nouveau Monde sur l’autre rive de l’Atlantique et choisit de vivre parmi les Indiens.

Rendez vous est pris à la

médiathèque Léopold Sédar Senghor de Saint Médard pour une séance le 13 octobre 2021 à 16h

pour commenter ensemble votre nouvelle lecture, un roman de

Dolores redondo : »Todo esto te dare » ;  « tout cela je te donnerai ».

Un superbe polar récompensé par le prix PLANETA 2016.Vous pourrez le lire,  à votre guise , en espagnol ou en français tout cela je te le donnerai

Vite , vite allez faire un petit tour à la librairie pour le commander, vous ne le regretterez pas. Et je suis sure que vous aurez envie de dévorer les autres livres de cette romancière dont la trilogie du Baztan qui se déroule en  Navarre .

« Paris dans les arts »

Page 1 of 8

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén